TÉMOIGNAGES de steve

Cliquez sur la date de chacun afin de les lire...

"Depuis le début du confinement, toutes les activités ont été supprimées : les visites, les cours, l’accès au sport, même l’accès aux livres. C’est d’ailleurs ce qui le touche le plus personnellement"

"La différence entre condamné et préventive est nette (…) c’est le jour et la nuit. A tous les niveaux, même au niveau des contacts avec les surveillants, les demandes, l’accès au sport, plein de choses comme ça."

"Ce qui ressort fort de mon entretien avec Steve, c’est qu’il semble très sensible à la situation des jeunes détenus qu’il côtoie au quotidien."

"J’essaie de rappeler le numéro, mais évidemment, je tombe sur le fameux répondeur automatique « le numéro que vous avez composé n’est pas attribué ». Eh oui, vous pouvez recevoir les appels des détenus mais pas les contacter vous-mêmes."

« Ça me ronge parce que ça touche beaucoup de choses, ça touche vos croyances, je croyais quand même fort en une certaine justice et ça me pose un gros problème parce que j’ai vraiment été condamné à l’aveugle, pour des choses que je n’ai pas faites et je suis obligé d’accepter pour ne pas avoir pire ».

"Il fait magnifique aujourd’hui, il y a du soleil, un peu de vent… On se croirait à la mer. Enfin, en fermant les yeux évidemment (rires)."

"Le problème ici c’est que si on réfléchit trop à son histoire, on recule. Donc il faut aller de l’avant et après, voir comment on aurait pu réagir autrement, situer sur le parcours ce qui a été décisif"

"La raison de ce « silence » de plusieurs jours ? Il a reçu son verdict mardi."

"Il doit en effet attendre le délai d’appel du jugement. Il ne veut pas faire appel du jugement même s’il conteste encore certains éléments. Il craint d’être jugé encore plus sévèrement."